5 mars 2017

SUBSTANCE

Glasses / Lunettes : Ray-Ban
Jacket / Veste : Maje (old)
T-shirt : A.P.C.
Jeans : Levi's
Loafers / Mocassins : Gucci
Bag / Sac : Céline

Photos : Noholita

1 mars 2017

SMILE! PART 1

Ça y est je l'ai fait! À 31 ans je porte un appareil dentaire...
J'y pensais depuis quelques années, quand mes dents de sagesses ont fini de pousser et que l'alignement de mes dents s'est vu compromettre. Il est parfois difficile pour un ado d'assumer des bagues, alors pour moi c'était juste impensable. J'allais forcément me tourner vers la méthode la plus discrète. Quand Invisalign m'a proposé de tester leur technologie, j'ai sauté sur l'occasion. Pour tout vous dire je connaissais déjà puisque ma petite soeur suit ce traitement depuis 2 ans et j'avais même entrepris quelques démarches et demandes de devis. Il s'agit de gouttières transparentes qui exercent des points de pression à des endroits stratégiques, ce qui fait déplacer les dents jour après jour jusqu'à obtenir le résultat escompté. Il faut les porter jour et nuit (hors repas), idéalement 20 à 22h et les remplacer toutes les 2 semaines par de nouvelles.

Je vais donc vous raconter le début de mon aventure. Elle a commencé chez mon dentiste. Il fallait d'abord vérifier que tout était ok ou alors faire des soins si nécessaires (étape importante, vous gagnerez du temps, sinon vous serez renvoyé à la case départ par votre ortho). Ensuite 1er rendez-vous chez un orthodontiste, un invalign provider, près de chez moi qui a d'abord vérifié que mon cas était "éligible" au traitement. Il m'a alors fait un devis et donné une ordonnance pour faire des radios. C'est pour cette étape qu'il était important de passer chez son dentiste avant. 2ème rendez-vous chez l'ortho, munie de mes radios. Il n'y avait rien à signaler, pas de dent à soigner, il pouvait donc prendre mes empreintes et les envoyer à Invisalign. Quelques jours plus tard, on recevait mon clincheck, une série d'images anticipant le déplacement de mes dents du début à la fin du traitement. Pour voir le miens, cliquez ici. Après ma validation, il a pu commander mes gouttières, 15 au total, que j'ai reçu quelques semaines plus tard.

Aujourd'hui j'en suis à la N° 3. La pression est toujours plus forte les 48 premières heures d'une nouvelle gouttière. Je n'ai jamais vraiment eu mal mais il m'a fallut quelques jours d'adaptation, notamment pour ma langue qui ne savait plus trop comment se placer, ce qui m'a valu quelques zozotements et microcoupures au tout début. Les repas aussi deviennent une vraie organisation. En effet, c'est le moment où il faut retirer les gouttières, les nettoyer et ne pas les remettre avant de s'être soigneusement brossé les dents. Le tout en perdant le moins de temps possible pour respecter les 20h minimum de port quotidien. J'y réfléchis à 2 fois avant de grignoter (pour celles et ceux qui veulent faire un régime par la même occasion...) J'ai donc une mini trousse de toilette qui ne quitte pas mon sac. (C'est un kit que chaque ortho donne à ses patients accompagné de petites boites pour y ranger les gouttières quand on ne les porte pas.) Je suis tellement habituée maintenant que ça me semble normal et peu contraignant. Le gros avantage pour moi, c'est que bien qu'elles soient très discrètes, je peux tout de même retirer les gouttières quand je le souhaite, pour une occasion spéciale, un shooting photo/vidéo... Jusqu'à maintenant, personne n'a remarqué que je portais un appareil dentaire à part les gens à qui j'en parle ou ceux qui suivent ou ont suivi eux aussi un traitement Invisalign. Je constate déjà des changements et pour m'en rendre compte j'utilise l'app My Invisalign Smile qui permet d'immortaliser mon sourire à chaque changement de gouttière et donc de comparer avant/après.

Voilà pour cette première partie. Je vous ferai un compte rendu  à mi-traitement. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser sur les réseaux sociaux, je ferai une liste de celles qui reviennent le plus souvent pour y répondre dans mon prochain article.  À très bientôt.

24 févr. 2017

BORN IN THE 80's

Hoodie : A.P.C.
Bomber (custom) : Schott
Jeans : Anine Bing
Boots : Balenciaga

Photos : Marion Lietout